Lundi 29 janvier 1 29 /01 /Jan 21:04
Déjà la fin ? je venais tout juste de commencer. Le probleme avec les branchés c'est que cela ne dure jamais tres longtemps.

Par marie christine - Publié dans : feuilles de route
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 22 janvier 1 22 /01 /Jan 23:30
Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 18 janvier 4 18 /01 /Jan 23:18



On ne fait jamais assez attention dans le choix de ses collaborateurs. Comme ldit la maxime : Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge"

Et pourtant tout cela avait si bien commencé

Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 11 janvier 4 11 /01 /Jan 12:03
Jenifer Aniston (ma 2nd super copine) venue boire le café vers 8 h 00.

1ère ouverture de mail à 8  h15 (1 bonne heure à sortir des référentiels Ste D Petit Chef  concerné Jondrette.
Refaire feuille de signature pour « Suivi du budget des soldes » + faire des dossiers car inscriptions supplémentaires. PETIT CHEF concerné Louise labé.
Mail pour envoie convocation d’une participante  supplémentaire « Apprendre à occuper son temps durant les heures de travail » PETIT CHEF concerné Mme Raspoutinette.
Rangement des différents documents tapés, mail envoyés, mail arrivés pour informer Cagney.

Heure de déjeuner 11 h 35.

Jenifer Aniston (ma 2nd super copine) venue boire café vers 12 h 00.

2ème  ouverture de mail à 13 h 45

Fait mail pour la formation « T'es pa belle, tu pourrais faire un effort » PETIT CHEF concernée Jondrette.

3ème  ouverture de mail à 15 h 45

4ème ouverture du mail à 16 h 45

Horaire de la journée : 10 h 40 - 16 h 00

En bref : secrétariat assuré  (appels téléphoniques, amabilité...)

Par marie christine - Publié dans : feuilles de route
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 1 janvier 1 01 /01 /Jan 20:44
Cette année c'est décidé je ne prendrai aucune résolution. pas la peine de faire des efforts personne ne (me) le mérite.

D'ailleurs c'est simple, j'ai pas décoré le sapin minable que nous avons acheté pour le bureau. Et pour la galette pas de frangipane. Tout le monde au regime sec !

De toute maniere au boulot on prefere donner des lecons aux autres plutot que de s'appliquer des regles à soi-meme.

Je m'y colle :

Pour le chef : ranger son bureau


pour les petits chefs : savoir se servir de word et internet. Ca la fiche mal pour des managers de projets à 4 000 euros de ne pas etre branchés TIC. Non seulement ils sont fracturés numériquement mais en plus ils se soignent meme pas.


pour mes collegues secretaires : lire, ecrire compter. En un mot se donner les moyens d'acceder au savoir (c'est pas gagné)




Adblock

CARTE DE VOEUX 2007
envoyé par Nitoo2110
Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 28 décembre 4 28 /12 /Déc 20:52
Je ne me lasse pas de relire le livre de Corine Maier "Bonjour paresse" (Fnac, Amazon). Elle dit tout. et meme plus. Avec sincerite simplicité.

On savait que tout cela relevait d'une vaste supercherie ; un jeu de faux semblant ou chacun essaye de se debrouiller le mieux possible. La fumeuse theorie du "gagnant-gagnant". Dans la mesure  où la regle de base est biaisé (cg le contrat de travail) tout le reste ne tient pas. cqfd.

Elle parle bien des postures de survie à adopter de part la situation engendrée par le salariat . Qui comme chacun sait est d'abord fondée sur une relation de subordination ( cf Code du travail). D'ailleurs sans subordination par de droit du travail.

On ne parle pas des artistes, des chercheurs, des chefs d'entreprises etc, etc, En bref tous ceux qui vivent pour un metier, où une situation qu'ils ont choisi (en general), où ils ont pris des risques pour ne pas etre dans une realation de subordiantaion (cf ci dessus). Quoique, sauf dans l'univers du service public, la relation de service conditionne pour partie une situation de vie qui n'est pas triste. Il n'est pas rare de les voir travailler sans compter les heures.

Bref tout le monde subit (plus ou moins). Mais à quels fins ?
L'argent, le pouvoir, l'occupation, la creation.................
Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 27 décembre 3 27 /12 /Déc 21:14
Si elle l'a vraiment fait, chapeau bas !

[...] T’as raison, toi t’as parfaitement compris comment ça marche : une carrière d’apparatchik, c’est du solide. C’est bien payé, on risque pas grand-chose à condition de rien toucher, et c’est pas un bouquin écrit par une excitée du bocal qui va gêner tes ambitions. T’as des appuis en béton, t’as des sous-fifres qui te les lèchent, tu la joues « politique », t’as ta conscience pour toi, c’est l’essentiel. Faut reconnaître que t’es pas le seul, ya plein de gens en France, à tous les niveaux, qui grouillottent dans le fromage, tandis que ceux d’en dessous leur obéissent servilement en traînant des pieds. Dans la grande famille des pleutres, on a vraiment l’embarras du choix : le veule d’or est notre idole ! [...]


Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 24 décembre 7 24 /12 /Déc 10:10
Il faut savoir ce que l'on veut. D'un coté on nous dit de pas trop rouler trop vite, voire meme de ne pas rouler du tout. Transports en commun, marche à pied et autres conneries (ils habitent pas en banlieue lointaine ces donneurs de lecons !) et de l'autre on doit changer tous les 6 mois de lecteur, d'ordinateurs et autres joujoux pseudo technologiques sous peine d'etre dépassé.

Lorsque je vois la derniere campagne de presse du gouvernement, je ne peux que constater l'ecart entre le discours et la realité de l'entreprise (Pouvons-nous encore aujourd’hui travailler avec les technologies d’hier ?). Franchement, ils sont completement deconnectés. Comment on ferait pour travailler si on devait changer tout le temps de systeme, etre hip comment ils disent. Y'a pas mieux que la gomme le crayon et de temps à autres le papier carbone. Deja qu'ils  viennent de nous retirer le minitel (je commencais tout juste à m'y faire), aujourd'hui ils veulent enlever le fax.

Moi je vous le dis nous ne serons jamais modernes, jamais !

Non à la modernité, non au progrès !

D'ailleurs c'est bien simple je refuse tous ces artifices et le quizz mis en ligne le confirme (quel internaute etes vous ?). Je suis (et j'assume) une fracturée du numérique ("Les TIC sont apparament un domaine encore mysterieux à voys yeux" bla, bla, bla..). Mais rassurez-vous je suis pas la seule. D'ailleurs c'est bien simple, dans mon entreprise il n'y en a qu'un seul qui denote (le petit chef Gengis Khan). Il me fait penser à ce fameux "Veejay, l'alibi branché" dont le journal gauchiste Liberation (moi je prefere Metro. C'est gratuit et c'est pas long à lire) a fait un jour le portrait :

«Mon métier n'existe pas vraiment, je me le suis inventé tout seul en partant de ce que j'aimais et savais faire. Il n'y a pas de marché, pas de prix établis et on peut faire le Veejay pour 100 euros dans une soirée hardcore comme dans une superproduction de "com'" d'entreprise pour 1 000 fois cette somme. Une intervention de Veejay, c'est presque rien et beaucoup en même temps : un moment, une ambiance et surtout un "label de modernité" vendu à des gens qui n'y connaissent rien mais veulent être à la page de la dernière "branchitude". Au départ, les clients n'ont généralement aucune idée de ce qu'ils veulent et les agences de communication qui leur ont vendu le "concept" n'en savent pas beaucoup plus. Je les fais parler, puis je leur présente des maquettes à base de petits clips en leur expliquant que c'est un décalque visuel de leurs idées.

Mais on est en train de le mettre au pas. De faire en sorte qu'il aille voir ailleurs ce fameux progres. Il a pas encore compris que "le progres" signera sa perte. Mais je vous en reparlerai.

Je ne suis pas :

- La bobo génération (bohème-bourgeoise). Ce sont les quadras et les quinquagénaires ; ils sont au top de la maturité professionnelle, aux postes de commandes et au top du stress ; ils sont à mi-carrière, en recherche d’une relance, préoccupée par les retraites. Cette génération mise sur la personnalité, la réalisation et l'intuition.

-
La momo génération (mobiles moraux) : ils ont entre 30 et 40 ans et sont modestes, concrets, opérationnels, dans le royaume du donnant-donnant, de la netteté, du contrat ; la clé de la réussite, c’est de bouger, ils sont donc plutôt non fidèles professionnellement, mobiles dans leur tête et leurs rêves ; ils ont plusieurs vies et les alternent ; se construire son capital de compétences.

-
La yoyo génération : dans leur grande majorité, ce sont les jeunes de 24-30 ans ; ils sont cool, connaissent la précocité et les aventures ; ils veulent vivre des sensations mais vivre aussi chez ses parents avec leurs peluches ; ils ont des comportements bien à eux et parfois, à risque : percing, tatouage, sport de l’extrême, drogues. Le travail se caractérise par cette question : est-ce que c’est fun ? Ni argent, ni épanouissement, ils travaillent pour la petite équipe… parce que « c’est top avec Loana »… est-ce que je me sens bien ? Il faut donc, goûter, tester,… se former et plus si affinités… plaisir d’être ensemble, d’éprouver…

-
La coco génération (collectif - concret) ; ce sont les seniors ; ils ont plus de 60 ans et ne sont plus en activité ; Ils ont vécu les 30 glorieuses et ont envie d’un certain art de vivre et de transmettre aux autres générations. Ils ont besoin de marquer leur espace et thésaurisent (....)
Je ne suis rien, rien. Je n'appartiens qu'à moi-meme.
NI, NI
ET, ET
OU, OU
rien de tout cela

Votre collègue est-il coco, bobo, momo ou yoyo ?

Pas toujours facile de bien s'entendre avec son voisin de bureau, qu'il soit un de vos collaborateurs, votre chef ou tout simplement votre voisin (de bureau). Cela se résume le plus souvent à une question de différences : de point de vue, de comportement, d'humour, et j'en passe. En fait, la première d'entre elles, on l'oublie trop vite, c'est l'âge. Demandez-vous à quelle génération appartient votre collègue et vous comprendrez sans doute mieux comment il fonctionne !

Inclassable vous-dis-je. A si peut etre une seule caracteristique que j'accepte, Nature, authentique, invariable, quelque soit la saison, l'humeur. Identique à moi meme, voila ce que je suis.
Et si je dois céder au sologan publicitaire,  je dirais que je suis plutot une secretaire "masterfoods"

Par marie christine - Publié dans : realités du travail
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 24 décembre 7 24 /12 /Déc 09:59

Jenifer Aniston (ma 2nd super copine) venue boire le café vers 8 h 00.

1ère ouverture de mail à 8  h15 (1 bonne heure à sortir des référentiels Ste D PETIT CHEF concerné Mme Simpleton).

Refaire feuille de signature pour « Accompagnement des canettes et des canettons » + faire des dossiers car inscriptions supplémentaires. PETIT CHEF concerné Louise labé.

Mail pour envoie convocation d’une participante  supplémentaire « Fonction de superviseur de la gestion des climatiseurs» PETIT CHEF concerné Mme Simpleton.

Heure de déjeuner 11 h 35.

Jenifer Aniston (ma 2nd super copine) venue boire café vers 12 h 00.

Rangement des différents documents tapés, mail envoyés, mail arrivés pour informer  BA).

2ème  ouverture de mail à 13 h 45

Fait mail pour la formation « Comment gerer son equipe sans equipier » PETIT CHEF concerné Mme Simpleton.

3ème  ouverture de mail à 15 h 45

4ème ouverture du mail à 16 h 45

Horaire de la journée : 10 h 40 - 16 h 00

En bref : secrétariat assuré  (appels téléphoniques, amabilité ect.)

Par marie christine - Publié dans : feuilles de route
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 décembre 3 20 /12 /Déc 22:26

1ère ouverture de mail à 9h

Préparé Café et Thé descendu dans la salle Azalée (au lieu de Alizée) Ste D, PETIT CHEF concerné Mme Simpleton

Accueil des intervenants  pour la formation "Gérer le ventilateur" de salle Azalée (au lieu de Alizée) (panneau sur porte)

Préparation des dossier pour le 29 decembre, du groupe 22 "Gestion des panneaux lumineux",  Ste D, PETIT CHEF concerné Mme Simpleton

2ème ouverture de mail à 11 h 05

3ème  ouverture de mail à 11h12

Vu Pamela Anderson (ma copine) pour mon absence de cet après-midi, et pour fournitures (élastiques, mica, chemises). 

Averti les PETIT CHEF par écrit ainsi que Laurel et Hardy.

Donné bouteille d’eau à M. Topy.

Jenifer Aniston (ma 2nd super copine) venue boire le café à 8 h 00.

Café chez Pamela Anderson (ma copine) 7 minutes + demande de renseignement médical pour unstagiare (quoi en faire ? Il a la grippe aviaire ? franchement je suis pas secretaire médicale. Faudra penser à la dire).

Pas pris heure de déjeuner (je dejeune pas avec les poules comme le Petit chef gengis Khan)

Horaire de la journée : 8 h 45 - 11 h 15

En bref : secrétariat assuré  (appels téléphoniques, amabilité etc.)

Par marie christine - Publié dans : feuilles de route
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus